Appelation d'Origine Contrôlée [A.O.C.]

Que signifie le label agro alimentaire AOC et comment est il délivré ? oriGIn répond à vos questions sur l’appellation d’origine contrôlée

Fromage, vin, miel, beurre, de nombreux produits alimentaires bénéficient de la mention A.O.C. Tout le monde connait ce petit logo alimentaire, mais à quoi correspond il vraiment ?

L’AOC ou appellation d’origine contrôlée est le plus ANCIEN label officiel français. Fervent défenseur de l’origine, du terroir et de la qualité, ce label est il encore à la hauteur de ses prétentions ? 

Origine, histoire, valeurs, sans oublier l’équivalence européenne, trouvez réponse à vos questions avec ce GUIDE complet sur l’AOC.

Sommaire

L’AOC : premier label alimentaire made in France [historique]

A l’origine, la création d’un label de protection agricole a été pensée dans un contexte de crise viticole, associant fraudes à l’origine, baisse de qualité et apparition du phylloxéra.

C’est alors au début de XXe siècle que naît le concept de l’appellation d’origine, avec la création du décret de 1935, visant à défendre le marché du vin. Cette appellation d’origine contrôlée est alors applicable à l’ensemble des vins et eaux de vie.

Alors que la première AOC [hors vin et spiritueux] date de 1938 [AOC noix de Grenoble], ce n’est qu’en 1990 que ce label sera généralisé aux produits agricoles et alimentaires.

Un peu plus tard, l’AOC s’étend aux produits forestiers et produits de la mer. La création de ce premier label alimentaire français s’accompagne de l’apparition en 1935, d’un organisme chargé de la définition, de la protection et du contrôle du label, l’INAO.

Cognac AOC

Une étape vers l’AOP [équivalence AOC AOP]

Label Appellation d'Origine Protégée [AOP France]
Label Appellation d'Origine Protégée [AOP France]

L’A.O.C. ou appellation d’origine contrôlée, désigne un produit correspondant aux mêmes critères que l’ Appelation d’Origine Protégée [A.O.P], c’est à dire des caractéristiques liées à une zone géographique, qui réunit production, transformation et élaboration dudit produit.

Alors que l’A.O.C. ne permettait qu’une protection sur le territoire français, ce label est devenu une étape vers l’obtention de l’AOP. Tous les produits gastronomiques français sous AOC doivent désormais obtenir la certification européenne.

Toutefois, certains produits font exception, comme le bois, qui est autorisé à garder l’appellation d’origine contrôlée. Il n’y a pas de classification correspondante dans le système européen.

Dans le domaine viticole, les vins AOC qui bénéficient d’une “mention traditionnelle” n’ont pas obligation d’avoir la mention “AOP” et sont donc reconnus à l’échelle européenne.

Vidéo pédagogique : c’est quoi une AOP ?

L’harmonisation européenne [harmonisation]

Agriculture en Union Européenne
Agriculture en Union Européenne

Quelques années plus tard, cette politique de valorisation [AOC FR] des produits agricoles inspire l’élaboration d’une réglementation à l’échelle européenne.

L’AOP est alors un concept établi en 1992. Il est l’équivalent européen de l’A.O.C. et assure la protection des produits agricoles, des denrées alimentaires, et des vins [hors France]. Les spiritueux et eaux de vie [hors France], quant à eux bénéficient de l’Indication Géographique [c’est quoi une Indication Géographique]

Aujourd’hui, l’appellation d’origine protégée concerne l’ensemble des produits agroalimentaires de l’union européenne, dont la fabrication résulte des spécificités [organoleptiques] du terroir d’une zone géographique donnée.

Afin de proposer une offre clarifiée, les produits bénéficiant du label AOP ne portent plus la mention AOC en dehors des vins et eaux de vie français, autorisés à conserver cette appellation contrôlée.

Egalement présent en Suisse, le label AOC a été remplacé par l’AOP en 2013.

La notion de terroir [terroir]

Le concept des appellations d’origine est étroitement lié à la notion de terroir. Le terroir définit une zone géographique spécifique, qui donne à la production d’un produit agroalimentaire toutes ses spécificités.

Qu’il s’agisse d’un label français comme l’AOC ou européen comme l’AOP, chaque produit doit être fabriqué selon un savoir faire reconnu, au sein d’une zone géographique, dont sont issues les caractéristiques du produit [typicité].

Sur le même principe, l’indication géographique protégée ou IGP est délivrée à un produit lorsqu’au moins une étape parmi la production, la transformation, ou l’élaboration est réalisée au cœur d’un territoire, qui lui confère son originalité ou sa qualité.

Cartographie du terroir AOC
Exemple de cartographie du terroir AOC

L’AOC aujourd'hui [actualité]

Aujourd’hui, les critères d’une AOC sont définis selon l’article L 641-5 du code rural et de la pêche, et doivent respecter les conditions fixées par les dispositions de l’article L 115-1 du code de la consommation.

Peuvent bénéficier d’une appellation d’origine contrôlée, les produits agricoles, forestiers ou alimentaires, et les produits de la mer [bruts ou transformés], qui possèdent une notoriété dûment établie, et dont la production est soumise à des procédures comportant une habilitation des opérateurs, un contrôle des conditions de production et un contrôle des produits.

Règlements applicables :

AOC agro alimentairesAOC maritimesAOC forestières

Les vins et eaux de vie AOC

En 2022, on compte en France 363 produits issus de la viticulture, bénéficiant d’une appellation d’origine contrôlée.
D’autre part 17 spiritueux et 5 cidres et poirés complètent cette liste.

Parmi les AOC se distinguent par exemple le bourgogne aligoté, le vin d’alsace Gewürztraminer, l’Aloxe Corton, le Brouilly ou le Givry, mais également la blanquette de Limoux, le costière de Nîmes, ou encore de nombreux vins de Bordeaux, dont le Haut Médoc ou encore le Lalande de Pomerol.

A ces grands noms s’ajoutent entre autres le Cognac, le Calvados, le Marc du Jura ou encore le pineau des Charentes.

L’AOC pour les produits forestiers

Bois du Jura AOC
Bois du Jura AOC

En 2018, le bois de Chartreuse est le premier produit forestier à bénéficier de l’appellation d’origine contrôlée AOC.

Depuis 2019, le bois du Jura est également reconnu AOC. Le bois du Jura est produit à partir d’épicéas et de sapins, répondant à des critères de sélection précis. Ce bois est très prisé pour ses qualités, telles qu’une grande résistance mécanique et une solidité particulière.

Questions fréquentes sur l'A.O.C. [FAQ]

L’AOP ou appellation d’origine protégée est un label européen qui garantit la production, la transformation, et l’élaboration d’un produit dans une zone géographique précise.

L’appellation d’origine contrôlée ou AOC quant à lui, est un label français, avec les mêmes cractèristiques que l’AOP. Cette appellation protège un produit uniquement sur le territoire français

En 2022, la France compte un total de 494 produits reconnus par un label AOP/AOC, dont 363 produits viticoles et 17 boissons spiritueuses AOC.

A ces produits s’ajoutent également 5 cidres et poirés, mais aussi 2 A.O.C. pour le bois

Les produits qui bénéficient du label officiel français sont les mêmes que les produits AOP, à l’exception du bois.

Les classifications des produits sont les suivantes :

  • 1.1 : viande [et abats] frais
  • 1.2 : produits à base de viande [cuits, salés, fumés, …]
  • 1.3 : fromages
  • 1.4 : autres produits d’origine animale [oeufs, miels, produits laitiers sauf beurre, …]
  • 1.5 : huiles et graisses [beurres, margarines, huiles, …]
  • 1.6 : fruits, légumes et céréales, en l’état ou transformés
  • 1.7 : poissons, mollusques, crustacés frais et produits dérivés
  • 1.8 : autres produits de l’annexe 1 du traité [épices, …]
  • 2.1 : bières
  • 2.2 : chocolats et produits dérivés
  • 2.3 : produits de la boulangerie, pâtisserie, confiserie et biscuiterie
  • 2.4 : boissons à base d’extraits de plantes
  • 2.5 : pâtes alimentaires
  • 2.6 : sel
  • 2.7 : gommes et résines naturelles
  • 2.8 : pâte de moutarde
  • 2.9 : foin
  • 2.10 : huiles essentielles
  • 2.11 : liège
  • 2.12 : cochenille [produits d’origine animale]
  • 2.13 : fleurs et plantes ornementales
  • 2.14 : coton
  • 2.15 : laine
  • 2.16 : osier
  • 2.17 : lin teillé
  • 2.18 : cuir
  • 2.19 : fourrure
  • 2.20 : plume
  • 2.21 : vins aromatisés
  • 2.22 : autres boissons alcoolisées
  • 2.23 : cire d’abeilles

Bien sûr, toutes ces catégories ne sont pas utilisées, cependant comme l’union européenne conclue des accords bilatéraux sur les Indications Géographiques  avec le Japon, la Chine, l’Inde, certaines catégories ont été créées pour ces pays

En France, les spiritueux sont concernés par les A.O.C, comme le Cognac AOC, l’Armagnac AOC, le Calvados AOC. Ils bénéficient d’une dérogation européenne.

Au niveau européen, les boissons spiritueuses sont rattachées au indications géographiques [GI ou Geographical Indication], et la classification eAmbrosia est la suivante :

  • 1 : rhum
  • 2 : whisky ou whiskey
  • 3 : boissons spiritueuses de céréales
  • 4 : eaux de vie de vin
  • 5 : brandy ou weinbrand
  • 6 : eaux de vie de marc de raisin ou marc
  • 7 : eaux de vie de marc de fruit
  • 8 : eaux de vie de raisins secs ou raisin brandy
  • 9 : eaux de vie de fruit
  • 10 : eaux de vie de cidre, eaux de vie de poiré, eaux de vie de cidre et poiré
  • 11 : eaux de vie de miel
  • 12 : hefebrand ou eaux de vie de lie
  • 13 : eaux de vie de bière
  • 14 : eaux de vie de topinambour
  • 15 : vodka
  • 16 : eaux de vie obtenues par macération et distillation
  • 17 : geist
  • 18 : gentiane
  • 19 : boissons spiritueuses aromatisées aux baies de genévrier
  • 20 : gin
  • 21 : gin distillé
  • 22 : London gin
  • 23 : boissons spiritueuses au carvi ou kümmel
  • 24 : akvavit ou aquavit
  • 25 : boissons spiritueuses anisées
  • 26 : Pastis
  • 27 : pastis de Marseille
  • 28 : anis ou janeževec
  • 29 : anis distillé
  • 30 : boissons spiritueuses au goût amer ou bitter
  • 31 : vodka aromatisée
  • 32 : boissons spiritueuses aromatisées à la prunelle ou pacharán
  • 33 : liqueur
  • 34 : crème
  • 35 : sloe gin
  • 36 : sambuca
  • 37 : maraschino, marrasquino ou maraskino
  • 38 : ocino ou orehovec
  • 39 : liqueur à base d’œufs ou d’avocat
  • 40 : liqueur aux œufs
  • 41 : mistrà
  • 42 : väkevä glögi ou spritglögg
  • 43 : berenburg ou beerenburg
  • 44 : nectar de miel ou d’hydromel
  • 45 : boissons spiritueuses

Le fromage Roquefort a obtenu une appellation d’origine en 1924.

Concernant les fruits, la première AOC a été décernée à la noix de Grenoble en juin 1938.

Pour les vins, l’appellation d’origine contrôlée Arbois obtient le précieux label en mai 1936. Suivront la même année, les AOC Chateauneuf du Pape, Tavel, Cassis et Montbazillac

Le dernier produit fromager à avoir obtenu le label AOC en France est le Charolais en 2010.

L’ail violet de Cadours, l’olive Lucques du Languedoc, le porc noir de Bigorre, ainsi que le jambon noir de Bigorre ont obtenus la certification A.O.C. en 2015. Le kintoa en 2016.

Le bois du Jura a, quant à lui, reçu l’appellation d’origine contrôlée en 2019

L’obtention d’une AOC résulte d’une procédure d’agrément de reconnaissance en AOC, délivrée par l’institut national de l’origine et de la qualité [INAO].

L’appellation d’origine contrôlée est une démarche collective [associative] formalisée par un Organisme de Défense et de Gestion [O.D.G.]. L’ODG doit représenter l’ensemble de l’écosystème de la filière concernée, pour la production, la transformation et l’élaboration.

Par exemple, pour l’huile de noix du Périgord, par écosystème, on entend tous les professionnels qui interviennent pour la production des noix, le séchage, l’énoisage, la torréfaction, la pressée, et le conditionnement de l’huile

Il n’y a pas d’équivalence pour le label AOC dans les pays anglo saxons, cependant le label Appellation d’Origine Protégée existe au Royaume Uni et se traduit par Protected Designation of Origin [PDO]

Partager
Partager
Retour haut de page